Sélectionner une page
Église à l'écart

L’Église ekklesia

Le mot grec pour désigner l’Église est ekklesia et signifie : « appelé hors de ».

Pour les juifs, la LXX a traduit le mot hébreux qahal par ekklesia pour désigner l’assemblée du peuple élu de Dieu. Ce mot revêt un accent religieux car c’est Dieu qui constitue son assemblée à travers son appel.

Chez les grecs, ce mot avait une connotation politique. Cette assemblée, convoquée par les autorités en place, réunissait les citoyens de la ville afin de discuter des affaires de la cité.

Ainsi, pour les premiers chrétiens, l’ekklesia se constituait lorsque Dieu appelait au rassemblement son peuple pour discuter des implications de la foi dans le quotidien.

Comme l’initiateur de la rencontre se nomme Dieu, nous entrons dans la dimension de la spiritualité et de la foi chrétienne.

À la rencontre de Dieu et des autres, l’ekklesia devient un lieu de rassemblement hors du quotidien pour s’assembler et partager autour de ce qui fait nos vies.

La rencontre en point de mire

Dans un double mouvement, les croyants s’y retrouvent pour fixer leur attention sur Dieu et pour réfléchir à ce qui fait leur quotidien. L’ekklesia est donc avant toute chose une communauté de personne.

Rapidement ces ekklesia se sont organisées et ont trouvé des espaces adaptés à leurs activités. Le mot église désigne aujourd’hui : le rassemblement de chrétiens, les lieux où ils se rencontrent et les institutions qui organisent les activités.

Le défi réside alors à ne pas perdre de vue l’essence même de ce qui fait l’Église :

«  Un appel de Dieu à sortir de son quotidien pour s’assembler et entrer en discussion avec Dieu et son prochain sur ce qui fait le quotidien de chacun. »

Une dynamique de vie

 

L’Église ne peux pas simplement se résumer par un bâtiment, une institution ou un concept.

Dans son essence, elle est une dynamique  qui met en route des personnes qui font l’effort de répondre à l’appel du Dieu créateur. Cet engagement se partage, se vit en groupe et se répète régulièrement. 

L’ekklesia est un mouvement qui appelle tout un chacun à sortir de ce qui fait son quotidien en se mettant en marche dans une direction qu’il ne connaît pas toujours. C’est l’Église en marche.

Reprenons quelques étapes clés de cette marche :

1. Entendre l’appel de Dieu

2. Faire sien cet appel3. Sortir de son environnement direct

4. Se rassembler avec d’autres croyants

5. Se focaliser ensemble sur Dieu (prière, méditation de la Parole)

6. Discuter avec les autres

7. S’encourager pour mieux vivre au quotidien 

8. Retourner dans son environnement

9. Vivre rafraichi et renouvellé 

10. Partager cette autre vision du monde

En conclusion, chaque chrétien est appelé à sortir symboliquement hors de la société dans laquelle il se trouve. Puis il est invité à rafraichir sa vision de la société avant d’y replonger avec un regard renouvelé. 

L’Église, espace-rencontre

Dans son ouvrage, Sur le seuil, Laurent Schlumberger conclut son ouvrage en affirmant que la foi est fondamentalement de l’ordre de la rencontre. Il enchaîne en précisant que Dieu est un Dieu relationnel qui mise tout sur le partage, l’échange, la discussion.

Il suggère comme mise en oeuvre de développer des espaces-rencontres qui favorisent l’échange de témoignages et d’expériences personnelles. Mais, comme il le précise, pour entrer dans cette dynamique, quelques traits de caractères sont nécessaires pour cheminer ensemble : 

  • Oser le lâcher prise
  • Dire sa foi
  • Partager ses doutes
  • Oser l’accueil inconditionnel 
  • Vivre la bienveillance

Loin du lieu élitiste et inaccessible, l’auteur prône un lieu où chacun peut s’approcher tel qu’il est dans un rapport d’égal à égal.

En priorisant la création d’espaces d’échanges et de partage, l’auteur se distancie d’une dynamique d’enseignement de type ex-cathedra qui repose sur des spécialistes. Il glisse sur le terrain plus délicat d’accompagnant spirituels qui favorisent les lieux d’échanges, qui les organisent, qui les animent mais sans imposer leurs points de vue. Un système basé sur un modèle d’apprentissage basé sur l’étudiant et ses connaissances. Un socle à partir duquel la discussion pourra s’organiser. 

Philippe Cavin - à propos

Cheminez avec moi !

Accompagnez-moi sur la route et abonnez-vous à mes lettres de nouvelles.

Votre inscription est un succès ! Contrôlez votre boite mail, un mail de confirmation vous a été envoyé !

Share This