Sélectionner une page
la guerre des spectacles

Dans cet ouvrage, Tony Reinke pose un regard critique, constructif et chrétien sur la société de spectacles dans laquelle nous vivons.

Critique car il met le doigt sur les enjeux de notre société ultra-médiatisée.

Constructif car il nous invite à une prise de conscience de la tension dans laquelle notre société nous place. Être spectateur en consommant des médias et être célèbre en produisant des médias dans lesquels on se met en scène.

Chrétien car il nous invite à recentrer notre regard sur le seul spectacle qui soit générateur d’une véritable plus-value pour nos vie : le Christ.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cet ouvrage la guerre des spectacles c’est l’invitation à ne pas subir la stratégie économique qui nous influence inmanquablement. Une invitation à tourner notre attention vers Dieu lui-même ; ces instants que les médias numériques ont aujourd’hui pillés et emportés. 

Quelques citations tirées de l’ouvrage

Dans nos médias les plus addictifs, nous devenons le spectacle.

Nous sommes humains, donc programmés avec un appétit insatiable de voir la gloire. Nos coeurs recherchent la splendeur tandis que nous fouillons du regard la grandeur. Nous n’y pouvons rien. « Le monde aspire cruellement à être émerveillé. Nous nous laissons malheureusement tous très facilement duper en perdant notre temps avec ce qui n’ajoute aucune valeur à nos vies.

À l’aire du spectacle, l’image est notre identité, et notre identité est inévitablement modelée par nos médias.

Nos divertissements pompent notre énergie spirituelle, en surconsommation, ils drainent la vigueur de notre âme.

Les images ne sont certainement pas impuissantes, mais elles sont sans doute bien plus faibles que nous le pensons. Les spectacles essaient de nous convaincre qu’ils sont tout, mais ils ne le sont pas. Comme les idoles antiques, les images sont actives mais mortes, puissantes mais faibles, significatives mais insignifiantes. Le pouvoir qu’a l’image d’exiger quelque chose de nous provient de l’attention que nous voulons bien lui accorder.

Comme jamais auparavant, nous vivons au sein d’un monde de spectacles, et nous détenons un pouvoir souverain sur ceux par lesquels nous choisissons de nous laisser entourer. 

Ils en parlent

Benjamin Eggen dans une présentation youtube et dans un podcast en format Interview (78min).

Le Blog PepsCafé en fait une présentation également. 

Philippe Cavin - à propos

Cheminez avec moi !

Accompagnez-moi sur la route et abonnez-vous à mes lettres de nouvelles.

Votre inscription est un succès ! Contrôlez votre boite mail, un mail de confirmation vous a été envoyé !

Share This